Print

Affaire louche à Acropole

Les campagnes municipales ayant montré leur lot d’affaires à controverses, nous pouvions nous attendre à quelques problèmes lors des élections.

Mais ce que nos reporters ont déniché est bien plus inquiétant. En effet, Evgeny, un des hommes de la campagne de Servietsky, avait été accusé de dégradation puis interpelé par un justicier autoproclamé, Monsieur Schwarzenprout. Il a ensuite été molesté, puis enfin jeté en prison où il a passé la nuit.

Nous rappelons que si Evgeny n’a jamais caché son soutiens a Serviesky, Schwarzenprout n’a pas non plus fait mystère du sien pour Walter W. Wayne. Troublant.

Ce que les témoins interrogé ont rapporté l’est cependant encore plus. En effet, deux personnes présentes aux moment des faits ont signalé la présence de monsieur Schwarzenprout aux environs du lieu de « l’interpellation » plusieurs minute avant les faits !

D’après monsieur Velikhov, celui-ci aurait d’ailleurs dit, avant d’abattre son poing : « Au moins en prison, tu ne pourras pas voter pour Servietz KI ».

Nous savons que les temps troublé ne permettront pas une enquête officielle et il se peut que cette affaire ne soit l’œuvre que d’un homme isolé au sein du Parti Confédéral…

Mais dans ce cas, nous ne pouvons qu’appeler vigoureusement à ce que les membres les plus haut-placés de ce parti éléphantesque (rapport au logo uniquement, bien sûr) surveillent leurs membres trop turbulents.

 

Leave a Reply