Print

Edito : Femmes, hommes… Et De Boksa.

Deux semaines et un jour ont passé et le Délateur est en retard. Ce sont des choses qui arrivent, mais la rédaction s’excuse de cela. Enfin la rédaction. Surtout moi, puisque me voilà propulsé Redacteur-Chef en l’absence de toutes les journalistes qui devaient être en charge du projet.

La qualité, j’espère que vous continuerez à la trouver. Cette fois, une de nos journaliste a fourni un article. Nous avons longuement hésité mais seul cet édito parlera de l’action de notre Président. Enfin presque, mais je vous garde la surprise.

M. De Boksa a été élu la semaine dernière et le Délateur Libre a surveillé tout ce qui s’est passé depuis. Si nous n’approuvons pas vraiment la position de notre nouveau Président sur les femmes, nous ne pouvons qu’approuver sa démarche au niveau militaire. Rarement la mobilisation aura été aussi rapide et forte en Confédération.

Mais revenons-en aux femmes. J’aimerais pouvoir dire que leur action au sein de cette rédaction prouve leur valeur mais il est triste de voir qu’elle appuie plutôt celle de notre Président. En effet, impossible d’obtenir de réponse des femmes qui travaillent au Délateur Libre à part Mlle Ashford. Heureusement que cette dernière est là sinon le Délateur aurait pu devenir un carnet personnel.

Pourtant, je suis certain des capacités des femmes. Prenez la mienne. Plutôt que de la contenir à la maison comme le propose M. De Boksa, je l’ai laissée et encouragée en politique. Les effets de sa victoire à Acropole furent impressionnant et sa politique a permit à la province d’être en avance sur de nombreux domaines. Cela l’a aussi encouragé à ne plus me voir et m’éviter, mais ce sont des choses qui arrivent.

Mme Mnésie, qui fut une de nos Présidente les plus fameuse a fait un travail extraordinaire qui a permit d’éviter à la Confédération Libre de survivre à la crise du Cybermonde. Essentiellement en nommant des Ministres compétents, mais c’est un talent rare que celui de réussir à bien s’entourer. Et c’était surement un hasard que ces Ministres ne fussent que des hommes.

Par acquis de conscience, j’ai tout de même vérifié l’état de notre place nationale. Au moment où j’écris ces mots, je suis au regret de devoir une nouvelle fois donner raison à M. De Boksa. Tous les derniers messages sont du faits d’hommes et non de femmes. C’est, il faut le dire, triste.

Femmes ! On aurait pu croire qu’un Président comme celui-ci vous aurait mobilisé contre lui ! Et pourtant non, vous ne faites que lui donner raison. Réveillez-vous ! Mobilisez-vous !

Et pour les pigistes du Délateur, on attends vos articles !

Leave a Reply